Image
Pour sa treizième édition, Vidéoformes présente une exposition d'artistes contemporains de talent, certains utilisent encore la bougie pour éclairer le monde alors que d'autres nous le reconstruisent... virtuellement.

du 11 au 28 mars 98

Ouvert
tous les jours

 de 10 h à 19 h, du 11 au 15 mars

 de 13 h à 19 h, du 16 au 28 mars

 Entrée libre.

 Pour les groupes,
il est préférable de prendre rendez-vous.

Galerie l'Art du Temps - 14, rue de l'Oratoire

 Interactive Plant Growing
Christa Sommerer et Laurent Mignonneau
"Interactive Plant Growing" (Développement de plantes interactif) est une installation interactive sur ordinateur dans laquelle les visiteurs peuvent "interagir" avec de vraies plantes et des plantes artificielles. En s'approchant ou en touchant les vraies plantes, le visiteur peut initialiser et contrôler la pousse de plantes de synthèse projetées sur un grand écran.

Atelier Bain d'huile - impasse Saint-Austremoine

 Temps d'histoires pour Compostelle
Temps Réel : Sylvie Marchand, Lionel Camburet, Fred Adam
Filmer, marcher : "Le chemin de St Jacques se dévoilait au rythme du déroulement de la marche scandée par les haltes-rencontres : les unes fortuites (les marcheurs qui prenaient la route au même moment que nous), les autres incontournables (les "personnages du chemin", sédentaires qui vouent leur vie aux passants).
Il était question sur ce chemin narratif de corps, de mouvement et de temps".

 Y f'sait chaud pire qu'en Floride
Dominique Banoun et Véronique Sapin
L’installation est une mise en scène d’une "vidéo d’art sur la mémoire de la présence humaine dans une fonderie". La vidéo est projetée sur un écran de fumée dans un environnement organisé autour des patrons de bois utilisés comme modèles pour la réalisation des moules où était coulé le métal.

Galerie du Trésor - 13, rue Fléchier

 J'ai fait voler mon amie - Rise and fall
Peter Fischer
"
Peter Fischer n’est pas l’inventeur d’une nouvelle génération de projecteurs, mais il crée des constructions à même de soutenir sa recherche d’une expression très personnelle. Il est un bricoleur au premier sens du terme toujours en train de se lancer dans une nouvelle expérience. Il investit l’environnement le plus proche, déconstruit sur l’image sa propre personne ceci grâce à des procédés physiques complexes...Mais les autoportraits de Peter Fischer ne sont pas pour autant des succédanés et ne sont pas comparables avec les derniers bastions de la subjectivité générée par le mode d’expression impersonnel des nouveaux médias. Ses machines à projeter sont au contraire très liées à sa personnalité de même que le résultat de ce processus créatif particulier."

 Light unit
Gustav Hamos
Light Unit” est inspiré de la légende chinoise suivante :"Sous le règne de l’empereur Yao, le ciel fut couvert de dix soleils. La chaleur des soleils a desséché la terre et les cultures. Les gens, souffrant terriblement, s’effondraient d’épuisement. L’Empereur du Ciel offrit un arc rouge et des flèches blanches à Hu-Yi, le héros, qui put ainsi lutter contre les dix soleils cruels. Il lança les flèches l’une après l’autre"...

Galerie Gastaud - 7, rue du Terrail

 Turbulences numériques
Miguel Chevalier
Miguel Chevalier définissait en 1983 les axes essentiels de son travail entre la peinture, et les "nouvelles images". Ces travaux les plus récents confirment ces axes, les évolutions témoignant du processus même et de ses conditions de mise en oeuvre.
Dans le domaine des "nouvelles technologies", et tout particulièrement dans la phase actuelle, l’immobilité n’est pas possible, de même que les "nouvelles images" sont loin de définir une catégorie précise, déterminée, mais au contraire une mouvance en perpétuelle transformation.

Chapelle des Cordeliers - Place Sugny

 Occupés d'infinité, ils pêchent
Christian Barani
Janvier 97, Delta du Pô. Extraits de notes de voyage.
"De la libération des âmes surgit cette terre.
Le vide se fait en moi.
Noir. La terre est noire et ne supporte que le brouillard. Les hommes sont absents, introuvables.
L'eau les encercle. Des visages émergent de ce tourbillon. Où sommes-nous ?... Au bout du monde ?"

 Un film par spectateur
Jean-Louis Accettone
"Le spectateur regarde. Il assiste au déroulement de sa vie, de ses spectacles. Il voit le spectacle sans voir le cadre, c'est-à-dire lui-même, spectateur inaccessible. Une image montrée dans les mêmes conditions à plusieurs observateurs est différente chaque fois, sans que personne n'ait accès au mystère de la perception des autres. Il y a un film par spectateur. Comme une vie par être vivant".

 World Sunset Bank
Fondée par Michel Jeannes et Frédéric Bitoun en hommage aux 43 couchers de soleils que le Petit Prince contemple sur sa petite planète, Internet bien avant la lettre, la World Sunset Bank est une banque de données d’un genre spécial.
La World Sunset Bank a pour mission et raison sociale de collecter des fonds, non de tiroirs mais de journée et d’administrer cette richesse illimitée et pourtant si fragile monnaie qu’est l’or du soleil couchant.

Envoyez un plan vidéo de votre coucher de soleil, accompagné de vos noms et adresses, ainsi que du lieu et de la date de la prise de vue à :
Vidéoformes - BP 71
63001 Clermont-Ferrand cedex 1

Temps d'histoires pour Compostelle
Y f'sait chaud pire qu'en Floride
Light unit
Occupés d'infinité, ils pêchent
World Sunset Bank
[l'AFFICHE] [les RENCONTRES] [l'AGENDA] [VIDEOFORMES]